Le blog de l'Arcaa
Point de vue du Président du collège d'experts

Fournitures scolaires: comment bien les choisir pour ne pas exposer les enfants?

publié le 12/06/2019 | par Fabien Squinazi

L’ADEME vient de publier un guide sur « le choix des fournitures scolaires sans risque pour la santé » (mai 2019). Ce guide part du constat que certains composants présents dans ces produits exposent nos enfants à des risques pour la santé. C’est le cas des phtalates, perturbateurs endocriniens , de conservateurs fortement allergisants, comme les isothiazolinones, notamment la CMIT chlorométhylisothiazolinone) ou la MIT (méthylisothiazolinone), le bronopol et le formaldéhyde, ou des solvants toxiques pour le système nerveux (cétones, alcools, hydrocarbures).

L’ADEME vient de publier un guide sur « le choix des fournitures scolaires sans risque pour la santé » (mai 2019). Ce guide part du constat que certains composants présents dans ces produits exposent nos enfants à des risques pour la santé. C’est le cas des phtalates, perturbateurs endocriniens , de conservateurs fortement allergisants, comme les isothiazolinones, notamment la CMIT chlorométhylisothiazolinone) ou la MIT (méthylisothiazolinone), le bronopol et le formaldéhyde, ou des solvants toxiques pour le système nerveux (cétones, alcools, hydrocarbures). Les voies d’exposition sont multiples : par contact cutané lors de la manipulation de pâte à modeler, de peinture, d’encre ou de colle, par ingestion en mordillant crayon, en mangeant une colle en bâton, en mâchouillant un capuchon en plastique ou en suçant ses doigts avec des résidus de produit, par inhalation de substances volatiles lors d’activités de collage, de peinture, de corrections mais aussi au cours du séchage des dessins, collages ou peintures, enfin par voie oculaire, en se frottant les yeux avec des mains recouvertes d’encre ou de peinture, mais aussi par les éclaboussures ou émanations.

Alors, quelles fournitures scolaires privilégier ? Pour coller, préférer les colles en bâton à base d’amidon plutôt que liquides, qui contiennent des conservateurs de la famille des isothiazolinones, et dans certains cas du formaldéhyde, qui augmente les réactions allergiques.  Pour peindre, préférer l’aquarelle, avec peu de pigments, plutôt que les gouaches ou les peintures acryliques, qui contiennent des conservateurs allergisants (mélange d’isothiazolinones,  formaldéhdye…). Pour colorier, préférer les crayons de couleur en bois naturel et non vernis, afin d’éviter les phtalates, les feutres non parfumés, afin d’éviter une ou plusieurs fragrances allergisantes. Pour écrire, privilégier les crayons à papier, les stylos, les rollers gel et les rollers à encre liquide portant la marque NF Environnement et préférer les marqueurs effaçables, qui émettent peu de composés organiques volatils et sont sans phtalates, plutôt que les marqueurs permanents, irritants pour les yeux et la peau, ou source d’allergie cutanée et de lésions oculaires. Pour corriger, opter pour les rubans plutôt que les liquides, qui émettent une grande variété de solvants volatils. Pour gommer, privilégier les gommes portant la marque NF Environnement sans phtalates, ni métaux, ni latex, ni parfums. Pour les pâtes à modeler, éviter les pâtes parfumées, qui contiennent des substances allergisantes. Attention au slime fait maison, une pâte gluante à étirer et à malaxer, qui présente des risques importants d’allergies respiratoires et cutanées. Pour les cahiers et feuilles de papier, identifier l’écolabel européen, l’écolabel allemand Ange Bleu et l’écolabel nordique, qui définissent de nombreuses exigences environnementales, mais aussi des critères sanitaires.

Quelques précautions sont aussi à prendre pour limiter les risques : lire les étiquettes et respecter les recommandations d’usage,  éviter les produits parfumés, et surtout apprendre à nos enfants à bien utiliser le matériel (bien reboucher les contenants après utilisation, ne pas mettre à la bouche, ne pas manger et boire en utilisant les fournitures scolaires, se laver les mains après utilisation, et bien aérer les pièces lors de l’utilisation de certains produits émissifs dans l’air (colle, peinture, feutres…).

Docteur Fabien Squinazi
Président du collège d’experts