Blog arcaa
La rubrique connectée

LE CRAT – médicaments et grossesse

publié le 08/09/2020 | par edouard seve

Le Centre de Référence des Agents Tératogènes est un site élaboré par les équipes de l’hôpital A.Trousseau de Paris et qui informe les professionnels médicaux comme le grand public sur les risques potentiels des médicaments, vaccins, des imageries pendant la grossesse et l’allaitement.

www.lecrat.org

Si on se contente de lire les notices de médicaments, à la rubrique “grossesse et allaitement” on tombera systématiquement sur la mention “en cas de doute, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien”.
Le CRAT a référencé, étudié, analysé toutes les études des dernières décennies portant sur les thérapeutiques chez les femmes enceintes. Le site propose donc une synthèse avec une recommandation claire : “en pratique, la poursuite de ce traitement est possible pendant toute la durée de la grossesse” ou bien “l’utilisation des AINS est formellement contre-indiquée à partir du début du 6ème mois de grossesse (24 SA), quelle que soit leur voie d’administration, y compris en prise unique.”
De façon générale, il faut retenir que “chez la femme enceinte, l’asthme doit être traité aussi efficacement qu’en dehors de la grossesse. En effet, un asthme mal équilibré en cours de grossesse peut avoir un effet délétère sur le fœtus.”

On y trouve 6 rubriques:

  • Médicaments
  • Vaccins
  • Dépendances
  • Pathologies
  • Imagerie
  • Expositions paternelles

Concernant les médicaments de l’allergie:

Antihistaminiques H1
Dans le traitement de l’allergie, les antihistaminiques H1 (anti-H1) suivants sont utilisables quel que soit le terme de la grossesse et en cours d’allaitement (cf. Etat des connaissances) :

  • Cétirizine (Alairgix®, Virlix®, Zyrtec®, Zyrtecset®).
  • Desloratadine (Aerius®, Dasselta®).
  • Fexofénadine (Telfast®).
  • Lévocétirizine (Xyzall®).
  • Loratadine (Clarityne®).
  • Azélastine (Allergodil®) seulement pendant l’allaitement.

Corticoïdes
Les corticoïdes peuvent être utilisés chez la femme enceinte et allaitante, quelles que soient leurs voies d’administration, leurs posologies, la durée du traitement et le terme de la grossesse.

Montelukast
Il est possible d’utiliser le montelukast à posologie efficace, quel que soit le terme de la grossesse, si celui-ci est nécessaire au bon équilibre de l’asthme.

Omalizumab
L’utilisation de l’omalizumab (Xolair®) chez une femme enceinte ou souhaitant l’être sera envisagée au cas par cas.

Theophylline
En cas d’exposition en fin de grossesse, une tachycardie, une irritabilité et des trémulations peuvent apparaître transitoirement chez le nouveau-né.
Pendant l’allaitement, il est préférable d’éviter l’utilisation de la théophylline.

Il n’y a pas encore de rubrique concernant l’immunothérapie allergénique mais les données des laboratoires sont plutôt rassurantes.