Le blog de l'Arcaa
Histoire d'allergies

Les crêpes et la Chandeleur

publié le 12/02/2020 | par Michèle Pipart

ALLERGIQUE ? Histoires et nouvelles pour petits et grands.
L’auteure nous emmène dans un monde allergique vivant, drôle, émouvant, à travers des scènes imaginaires ou de la vie quotidienne.Ces courtes histoires sont rythmées par les saisons en commençant par le printemps.

Aujourd’hui c’est la Chandeleur. Chouette, maman va faire des crêpes. J’aime bien quand maman fait des crêpes, cela sent tellement bon dans la cuisine.

Mais tout d’abord, il faut faire la pâte à crêpes.
Moi, j’aimerais bien la faire tout seul enfin avec maman car là elle m’appelle son « petit cuisinier » en me frottant la tête. Mais pas question que cela se passe comme l’année dernière. Nous n’étions que tous les 2 . Lili était chez Mamy et Papy et je me suis vraiment empiffré, éclaté, goinfré… de crêpes : au sucre, au chocolat et mes préférées à la confiture de fraises, faite par maman avec les fraises du jardin.. Enfin bon, cette année il faut bien supporter ma casse-pied de petite sœur. Elle s’appelle Éléonore, je me demande où mes parents sont allés pêcher un nom pareil, dans ma classe j’ai des Léa, Manon, Laura, Aïcha et même une Lucienne mais franchement pas d’ Éléonore. Maman l’appelle Lili et moi je l’appelle Mini car elle est plus petite que moi et en plus cela là met en rogne quand je l’appelle comme ça.

« Lili, tu viens nous aider à faire des crêpes? demande maman. Tu parles, pas d’espoir qu’elle dise non. Jouer avec la farine et en mettre partout, elle ne va vraiment pas manquer cela.

« Dis, mon grand, tu peux me chercher mon cahier de recettes car je ne sais plus la quantité de farine » LE CAHIER de recettes de maman, Lili n’a pas le droit de le prendre car il y a plein de pages ajoutées que maman doit recopier un jour « qu’elle aura le temps »…comme elle dit et si le cahier est pris à l’envers; patatras : tout est par terre….
Je le pose sur la table et maman me dit de lire la recette. Maman, elle est institutrice professeur des écoles et ne manque jamais une occasion de me faire faire de la lecture ou du calcul…
Crêpes : recette facile :

  • 500gr de farine
  • 6 œufs
  • 3/4 de litre de lait ( entier)
  • 1 verre de bière
  • du sel : une grosse pincée.

Fouiller dans le réfrigérateur, sortir les œufs sans les casser, la farine du placard, sans tout renverser… J’ai tout mis sur la table
Lili était chargée de sortir le bol pour tout mélanger et un fouet .

 » Mam Ma, je peux casser les œufs? » « Non, Lili tu es trop petite et tu vas mettre des coquilles dans le bol. « Mais juste un  »
JE suis chargé de casser les œufs, l’un après l’autre dans un bol séparé. Quand j’étais plus petit, je croyais toujours qu’un poussin allait sortir de l’œuf et j’avais peur – en fait j’ai une trouille bleue des oiseaux. Maman m’a dit que cela avait un nom savant et compliqué que je n’ai pas retenu.
Maman met les œufs dans le gros bol, ajoute le lait et fait une omelette. Elle ajoute ensuite la farine. Elle dit que c’est plus simple et comme cela il n’y a pas de grumeaux.
C’est vrai qu’à l’école, on a fait une fois des crêpes, en mettant d’abord la farine et c’était plein de petites boules de farine.
La bière est là pour fermenter, je ne sais pas ce que cela veut dire mais c’est bon et j’ai le droit de boire la dernière goutte dans le verre.

Lili qui a 4 ans, est déjà une maniaque de l’ordre. Elle attrape les coquilles d’ œufs pour les mettre à la poubelle et sans le faire exprès casse un œuf par terre. Il était en trop et était resté sur la table… Pour une fois que maman ne m’a pas demandé : « j’ai une boite d’une douzaine d’œufs, j’en prends 6, combien en reste-t-il? Je ne me fais plus avoir et je sais qu’une douzaine c’est une grosse boite de 12! »
Lili attrape une éponge et au lieu de tout ramasser, le blanc d’œuf s’étale de plus en plus.Elle s’en est mis partout.

Maman arrive à l’aide et finit de tout ramasser.
Évidemment cette chouineuse de Mini, il faut qu’elle pleure, alors que maman ne l’a même pas disputée.

La pâte à crêpes est prête. Lili a le visage tout rouge: Maman lui dit de ne pas s’approcher de la poêle car elle chauffe de trop. Maman lui présente la poêle et Lili met une petite louche de pâte dedans. Maman a le coup de poignet pour que la pâte recouvre tout le fond de la poêle. La crêpe commence à sentir drôlement bon. Avec une spatule, elle retourne la crêpe pour qu’elle cuise de l’autre coté Lili est toujours en train de pleurnicher dans son coin, elle ne va pas faire toute une histoire pour un œuf cassé tout de même.
Maman nous fait une « tonne » de crêpes et j’ai l’impression rien qu’à les sentir que j’en ai déjà mangé une.
« Ça y est, j’ai fini! qui veux manger une crêpe??? »
J ‘hurle : Moi! avec du chocolat!

Tiens Mini ne réclame pas . Maman, lui tend une crêpe et elle en mange la moitié. C’est bizarre d’habitude elle se jette sur les tartes que fait maman et s’empiffre de chocolat, croissant et autres…

« Tu as chaud, ma petite Lili? tu es toute rouge?  »
Un « bleurb  » lui répond et la moitié de la crêpe se retrouve par terre. C’est vrai que Lili n’a pas l’air bien. Sur son cou il y a des taches rouges qui apparaissent et surtout j’ai l’impression que ses lèvres ont doublé de volume.
« Viens vite te coucher, j’appelle le médecin »
Moi aussi je suis inquiet pour Éléonore, son visage se met à gonfler et ses yeux sont rétrécis derrière ses énormes paupières. Je suis vers elle et elle me dit d’une voix toute bizarre – rauque, grave- « Ça me gratte partout, j’ai mal au ventre »
« Maman, Lili est pas bien, il vient quand ton docteur? »
Maman est déjà à avec le docteur. Il fait une piqûre à Lili et dit à maman, qu’il serait plus prudent de l’emmener à l’hôpital. Il faut appeler les pompiers, mais le docteur dit : « je préfère que nous partions dans ma voiture, car les pompiers vont mettre plus d’une demi heure avant d’arriver et avec la piqûre que je lui ai faite nous avons le temps d’aller aux urgences. »

Maman, me dit : « mon grand, il faut que tu sois très sage car il faut que tu restes tout seul à la maison pendant au moins 2 heures. Allume la télé et regarde toi un film que tu aimes en DVD. Ferme toutes les portes et n’ouvre à personne . De toute façon avec Puce tu ne risques rien. » Puce est notre Dogue Allemand, il est énorme et surtout quand il est devant la télé sur sa couverture, je ne risque rien. Personne ne s’aviserait de rentrer dans la maison quand maman lui demande de garder.

Maman revient 1heure après . « Alors, elle a quoi Éléonore? C’est grave? Pourquoi elle n’est pas avec toi? Elle va mourir? » et j’éclate en sanglots
Maman me prend dans ses bras : « Mais non, ce n’est pas très grave, mais les médecins ont préféré la garder cette nuit en observation. Elle a simplement fait une crise d’allergie sévère et il est probable que cela ait été déclenché par l’œuf cru qu’elle a ramassé. Plus tard, je l’emmènerai chez un allergologue qui lui fera des tests et là on saura vraiment si c’est ça.  »

Un peu rassuré, je pars me coucher. Puce a ouvert la porte et est venu se mettre au pied de mon lit. Maman n’a rien vu…

En tout cas les crêpes à partir de maintenant je les ferais avec maman. à moins que maman trouve une recette de crêpes à faire sans les œufs.

 

ALLERGIQUE ?
Histoires et nouvelles pour petits et grands.

Le printemps.
L’allergie est une maladie mondiale en forte expansion.
Cet ouvrage aborde l’allergie par le biais de petites histoires. Le vécu de l’allergique, ses difficultés au quotidien sont décryptés afin de mieux connaître et par conséquent de mieux combattre ce fléau : l’allergie. De nombreux conseils, astuces sont donnés pour identifier et éviter l’allergène responsable des symptômes présentés.

L’auteure nous emmène dans un monde allergique vivant, drôle, émouvant, à travers des scènes imaginaires ou de la vie quotidienne.
Ces courtes histoires sont rythmées par les saisons en commençant par le printemps.

Michèle PIPART est médecin allergologue et exerce depuis 1989 l’allergologie dans son cabinet libéral. Elle est également diplômée en Sophrologie relaxation.