Blog arcaa
L'édito de la Présidente

L’exercice de la médecine en 2030

publié le 09/03/2021 | par Isabelle Bossé

Nous sommes tous quelle que soit notre profession, confrontés à des avancées technologiques de plus en plus rapides, performantes, utiles, parfois envahissantes.

La médecine dans tous ses aspects, en bénéficie également : la recherche fondamentale, la recherche clinique, les techniques de pointe en chirurgie, prothèses, ophtalmologie, radiologie et autres, sont déjà en place et ont révolutionner la pratique mais aussi la vie des patients qui en bénéficient.
En revanche les cabinets médicaux libéraux de spécialités non techniques, la pratique médicale aidée d’outils technologiques n’est pas encore assez implantée.

Comment imaginer le cabinet 2030 :

  • Un cabinet numérique et connecté
  • Des médecins regroupés au sein de structures dotées de tous les outils numériques (logiciels métiers adaptés et performants, agendas électroniques partagés, services de télétransmission, dossier médical partagé numérique, échanges de données etc.. ) tout cela pour gagner du temps médical qui nous fait défaut, absorbés par trop de taches administratives.
  • Et un cabinet vert : dans son fonctionnement, de la construction à la gestion des déchets, toutes les étapes de la vie d’un cabinet médicale devront faire l’objet d’une réflexion qui ira dans le sens d’un impact positif sur notre environnement.
    Dans la prise en charge des aspects environnementaux de la santé de nos patients : hygiène de vie, alimentation, qualité de l’air, modificateurs endocriniens, polluants , tous ces éléments qui ont des effets délétères sur notre santé , devront être mieux enseignés, dès la faculté de médecine , les médecins en exercice informés. Les allergologues seront bien entendu impliqués fortement dans cette évolution nécessaire de notre exercice professionnel, pour nos confrères et nos patients.