Blog arcaa

Réchauffement climatique et pollution , comment les patients intègrent ces notions à leurs problèmes allergiques ? 

publié le 08/03/2023 | par Isabelle Bossé

Bien entendu ces deux facteurs favorisants, aggravants, déclenchants des maladies allergies sont, entre autres causes, de celles qui ont probablement l’impact le mieux étudié.
parmi les questions souvent posée par les « nouveaux » allergiques à leur médecin ou leur allergologue :
pourquoi y a t’il de plus en plus d’allergiques ?
pourquoi devient-on allergique du jour au lendemain ?
est-ce que c’est à cause de la pollution ? de tout ce que l’on respire? les pesticides etc…
est-ce que c’est génétique ?
En revanche, en tout cas dans mon expérience professionnelle, j’entends peu souvent la mise en question du réchauffement climatique, y compris par les allergiques aux pollens qui pourtant constatent qu’ils sont atteints de plus en plus longtemps dans l’année, de plus en plus tôt et de plus en plus tard.
Autant la pollution de l’air, provenant de la circulation automobile semble être un facteur potentiellement reconnu par le public comme responsable d’allergies respiratoires, autant très peu y associent les effets du réchauffement climatique , qui va bien au delà des périodes de pollinisation.
Cela paraît assez logique : la pollution est dans l’air qu’on respire, le lien avec le corps et sa santé est direct et facile à comprendre.
Le réchauffement climatique est surtout abordé sur le versant de la planète : désertification, phénomènes météorologiques violents, montée des eaux, disparition des éco-systèmes, déficit en eau potable etc…
Sur le versant santé humaine ont été surtout mis en avant ces phénomènes violents qui entraînent des décès et des blessés, comme les canicules, les inondations, les tornades, tempêtes de neige etc.. les pathologies chroniques induites ne sont pas des sujets très présents.
Et pourtant ces modifications du climat seront certainement à l’origine de l’augmentation, voire l’apparition de nombreuses pathologies.