Le blog de l'Arcaa
Histoire d'allergies

Une histoire du Père NOEL

publié le 11/12/2019 | par Michèle Pipart

ALLERGIQUE ? Histoires et nouvelles pour petits et grands.
L’auteure nous emmène dans un monde allergique vivant, drôle, émouvant, à travers des scènes imaginaires ou de la vie quotidienne.Ces courtes histoires sont rythmées par les saisons en commençant par le printemps.

Depuis plusieurs centaines d’années, il est une tradition immuable au pays de Noël.
Maman Noël offre à son fils, le Père Noël, son cadeau une semaine avant tout le monde. Cette année, le Père Noël voulait à corps et à cri : une tablette électronique. Sa maman a beau lui faire valoir que ce cadeau ne respecte pas la tradition mais, « Maman, tu sais, j’irais plus vite pour distribuer les jouets ; je travaillerais mieux ; je serais moins fatigué après Noël et les rennes magiques trouveraient leur route plus facilement ».

Ces arguments arrivèrent à convaincre Maman Noël et le jour dit, sous son traîneau le Père Noël trouva sa tablette magique électronique.  Il pouvait répandre plein de bonheur autour de lui, puisque lui-même était heureux. Fou de joie, il déchira en million de petits bouts de papier ses listes de cadeaux de Noël, qu’il avait écrit tout au long de l’année. Il se mit alors à neiger, à neiger, une tempête telle que jamais de mémoire de Père Noël, il n’avait jamais vu.  Puis, il prit sa tablette et s’installa bien au chaud sous ses couvertures et partit faire sa grande tournée. Les rennes filaient à l’allure des comètes et distribuaient les cadeaux dans les cheminées. Cette année, Père Noël ne perdait pas de temps à rechercher les cadeaux demandés dans ses interminables listes manuscrites. Il s’enfonça dans son traîneau, bien à l’abri du froid et s’amusa comme un beau diable avec tous les jeux de sa tablette : des courses de rennes, des cadeaux à placer sur des grilles, des pétards qui explosent, etc….Le temps passa très vite et il avait presque fini sa tournée quand : patatras…panne de batterie, l’écran redevint sombre et surtout les rennes furent désorientés car la connexion GPS de la tablette s’était coupée.  Mais il ne restait plus qu’un tout petit village. Père Noël était bien embêté et il savait qu’il se ferait gronder par sa maman d’avoir joué avec sa tablette, alors que les enfants du monde entier comptaient sur lui.

Les cheminées du petit village étaient éteintes et les maisons décorées à l’aide de dessins d’enfants. Père Noël décida de lancer les cadeaux    au hasard sur les maisons. Les cadeaux du Père Noël retrouvent toujours le chemin de la cheminée. 

Petit Pierre découvrit le matin de Noël, un immense ours en peluche. Petite Marie eut un chaton à la place du chiot qu’elle espérait mais qui lui avait toujours été refusé.  Jacques eut une trousse de maquillage et furieux barbouilla les joues de sa petite sœur de toutes les couleurs. Stéphanie eut une mallette pour fabriquer des parfums et des savons. Quant à Lucie, elle eut un magnifique livre de cuisine pour enfant.

Le Père Noël,  pas très fier de lui, rentra vite se coucher dans sa demeure. 

Comme toujours, le lendemain de la distribution des cadeaux, il aimait refaire le tour de la terre pour voir la joie qu’il avait distribuée. 

En arrivant au dernier village, il vit une grosse ambulance sur la place centrale, toutes sirènes hurlantes. 

Petit Pierre avait eu une crise d’asthme en respirant les acariens de la peluche. Pourtant ses parents savaient qu’il était allergique aux acariens et il n’avait jamais eu d’énorme peluche  juste des petites qui passaient à la machine à laver.

Petite Marie était défigurée, le visage gonflé, les paupières rouges et les yeux larmoyants. Le petit chat qui miaulait au garage, triste dans sa cage,  attendait de trouver un petit maître qui ne soit pas allergique. Marie savait qu’elle était allergique au chat car elle ne pouvait pas aller chez sa meilleure amie qui avait un chat, sinon elle était malade.

La petite sœur de Jacques avait le visage couvert de boutons et se grattait sur l’ensemble du corps. Sa maman n’utilisait que ces produits dermatologiques pour faire sa toilette, afin de limiter son eczéma.

Les parfums fabriqués par Stéphanie l’empêchaient de respirer. Les odeurs trop fortes ou l’effort lui déclenchaient une gêne respiratoire

Lucie avait mangé un morceau de pomme d’un gâteau et  avait les lèvres gonflées et le palais qui la démangeait.  Lucie était allergique au pollen de bouleau et seules les pommes cuites pouvaient être consommées du fait de son allergie croisée. 

Tous les enfants furent emmenés à l’hôpital.

Pendant ce temps, honteux, le Père Noël mit au pied des sapins :

* pour Petit Pierre, un mobile magique plein de couleurs et de musique qui répandait la joie,

* pour Petite Marie, un petit chien en robot qui lui obéissait au doigt et à l’œil et qui devint son plus fidèle compagnon,

* pour Jacques une panoplie de Samouraï et sa petite sœur eu également une magnifique robe de princesse,

*Stéphanie reçut une eau de toilette magique qui laissait dans son sillage une merveilleuse fragrance et faisait se retourner tous les garçons sur son passage,

*Lucie eut un meuble de cuisine avec plein d’ustensiles et de pâte à modeler.

Père Noël en rentrant chez lui, constata avec stupeur que cette année, il n’avait pas doucement neigé sur la terre.  Seul un pays était enseveli sous la neige, là où étaient tombées toutes ses listes de commande déchirées en petits bouts. 

Il se promit que l’année prochaine, il reprendrait son vieux calepin, sa plume magique et déchirerait page après page ses listes sur toute la terre afin de bien répartir la neige et ferait très, mais alors très attention à ne pas distribuer des cadeaux qui ne conviendraient pas aux petits enfants allergiques.

 

Le repas de fête de fin d’année

Conseils pour une soirée réussie.

Le sapin brille et étincelle d’étoiles clignotantes, la table est mise dans la salle à manger.

La nappe est décorée  de bougies, de branches de  houx et de résineux. Un peu de lierre trace le chemin de table.   Les assiettes, couverts et verres sont prêts. Le pain est coupé dans des petites corbeilles. La bûche flambe dans la cheminée.

Le coup d’œil est du plus bel effet. C’est Noël. Les invités vont bientôt arriver.

Coup de sonnette, bisous, fleurs, cadeaux  à déposer au pied du sapin : « pour tout à l’heure», la joie, le bonheur.

Il ne manque qu’un seul invité  mais habituellement il est toujours en retard. Le bruit des bouchons le fera sûrement venir.

L’apéritif a été installé sur une table basse : cacahuètes, mélange de noix : pécan, cajou, noix, noisettes,… ainsi que des chips et autres aliments soufflés et parfumés au fromage, sauce barbecue,  etc… sans oublier les petits cubes de fromage fondu : à la crevette, au poivron, au poivre, à la chèvre… C’est scintillant, festif….

Les jus de fruits multi vitaminés côtoient les boissons alcoolisées et les « faits maison »….

C’est le moment de passer à table, tout le monde est présent

Menu de Noël :

  • Le plateau de fruits de mer qui a été apporté l’après-midi par le poissonnier  a été mis immédiatement sur la table. La mayonnaise, la sauce aïoli et la rouille sont disposées dans des petits ramequins en forme de poisson.
  • Les escargots au beurre et à l’ail   (une douzaine par personne).
  • La dinde,  le chapon étant trop compliqué pour mes faibles compétences culinaires,  garnie de châtaignes en conserve déjà cuites.
  • La salade verte et salade de tomates.
  • Le  plateau de fromage.
  • La bûche glacée de Noël à la pistache décorée de petits champignons meringués, le tout copieusement arrosé de bouteilles diverses : vins  blancs, rouges, à bulles…apportés par les divers convives

Le repas « traditionnel  » est parfaitement respecté, mais il faut espérer que les convives ne présentent aucune allergie alimentaire….

Quelles corrections  apporter pour que la soirée se déroule dans la fête ?    

La table :   Non au  lierre qui peut être manipulé au cours du repas et provoquer une allergie de contact très sévère, mais heureusement pas si fréquente que cela.

Non aux bougies : risque d’accident  plus que d’allergie. Si vous tenez absolument à allumer des bougies, pourquoi ne pas prendre des bougies flottantes sur une coupe remplie d’eau ou de sable coloré.

Les fleurs : attention vos convives peuvent être importunés par des fleurs trop parfumées : lys, mimosa. Les compositions de fleurs séchées peuvent être une source importante de pollens et il y a de forte chance qu’autour de votre table s’asseyent des allergiques aux pollens.

L’apéritif : la table basse peut être à la hauteur des enfants et provoquer des accidents par ingestion des noix.

Les cacahuètes salées font partie du « top 10 » des allergènes alimentaires sévères. L’arachide grillée est effectivement très allergisante et la présentation décortiquée et salée va en stimuler la consommation.

Les noix diverses sont également très allergisantes et les allergies aux noix de Pécan, de cajou peuvent être sévères. La sensibilisation  à la noix de Pécan est croisée avec la pistache qui est justement le parfum choisi pour le dessert….

 

 

ALLERGIQUE ?
Histoires et nouvelles pour petits et grands.

Le printemps.
L’allergie est une maladie mondiale en forte expansion.
Cet ouvrage aborde l’allergie par le biais de petites histoires. Le vécu de l’allergique, ses difficultés au quotidien sont décryptés afin de mieux connaître et par conséquent de mieux combattre ce fléau : l’allergie. De nombreux conseils, astuces sont donnés pour identifier et éviter l’allergène responsable des symptômes présentés.

L’auteure nous emmène dans un monde allergique vivant, drôle, émouvant, à travers des scènes imaginaires ou de la vie quotidienne.
Ces courtes histoires sont rythmées par les saisons en commençant par le printemps.

Michèle PIPART est médecin allergologue et exerce depuis 1989 l’allergologie dans son cabinet libéral. Elle est également diplômée en Sophrologie relaxation.